Le noyau

Asaf Bachrach

pratique la danse contact depuis plus que 20 ans, il a étudié à Tel Aviv, New York, Paris et Boston.Parmi ses professeurs les plus influents sont Steve Paxton, Kirsty Simson, Lisa Nelson, Andrew Harwood et Dieter Heitkamp. Depuis 2000, il a enseigné en Europe (Paris, Amsterdam, Fribourg Festival, Ibiza Festival, Kiev Festival…), les États-Unis (Boston, Earthdance, et IC 36) et à Buenos Aires. Asaf est l’un des fondateurs du Collectif Contact à Paris et l’association explorations sphériques. Il vit actuellement dans cette ville, où il fait ses investigations en neurosciences cognitives du langage, de la danse et de l’improvisation (labodanse.org). Il est un rolfer® ceritifié, formé par Hubert Godard. 

Anton 

Bientôt 8 ans, passionné de gâteaux au chocolat, et de dessins en tous genres mais surtout animés… vif, énergique, réactif, avec un certain sens de l’humour qui lui vient beaucoup de sa mère. Travaille sans relâche à rester à genoux en équilibre sur un gros ballon… 

Matthieu Gaudeau

Comédien-Danseur-Professeur de la Technique Alexander. Il travaille comme interprète de 1997-2015 au sein des compagnies de spectacles vivants et de collectifs. Il se forme à la technique Alexander entre 2009 et 2013 et commence à repenser son enseignement et sa pédagogie en s’appuyant sur les principes d’inhibition et d’attention dirigée. Il se passionne pour l’organisation du geste humain et les relations entre attention et posture. De 2013 à 2016, il travaille au centre Etimoë auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Depuis 2014, il participe au projet ICI et ICrEA ( projet danse et neurosciences, CNRS ); membre fondateur il joue un rôle central dans le développement des protocoles expérimentaux autour de l’attention et l’attention conjointe. Par ailleurs, il est co-organisateur des Rencontres Internationales de Contact Improvisation à Paris depuis 2014. 

Delphine Walter

Mon histoire de vie m’a amené a porter mes interrogations sur les liens entre la psyché et le corps, la question de l’incarnation, du vivant. la psychomotricité, La psychanalyse, la danse contact improvisation m’ont nourries dans mes réflexions, ont ouverts des espaces de pensées,  d’autonomie et de liens. Je suis très heureuse de partager ces premiers pas au Larret, vivre au rythme de la beauté des lieux et des rencontres.